flirt


flirt

flirt [ flɶrt ] n. m.
• 1866; flirtation 1817; angl. flirt, de to flirt flirter
1Relation amoureuse plus ou moins chaste, généralement dénuée de sentiments profonds. 1. amourette, béguin. Avoir un flirt avec qqn. Un flirt de vacances. Son premier flirt. Fig. Rapprochement momentané (notamment entre adversaires politiques). Un flirt avec l'opposition.
2Vieilli Personne avec laquelle on flirte. amoureux. « On ne se marie évidemment pas avec tous ses flirts » (Romains).
Adj. inv. Vx Qui aime flirter. flirteur.

flirt nom masculin (anglais flirt) Familier Relations amoureuses plus ou moins platoniques et passagères : Un flirt sans conséquence. Personne avec qui on flirte : Sortir avec son flirt. Rapprochement momentané entre des groupes, en particulier entre des adversaires politiques : Flirt du président avec les États-Unis.flirt (citations) nom masculin (anglais flirt) Familier Paul Bourget Amiens 1852-Paris 1935 Académie française, 1894 Le flirt, c'est l'aquarelle de l'amour. Physiologie de l'amour moderne Plonflirt (synonymes) nom masculin (anglais flirt) Familier Relations amoureuses plus ou moins platoniques et passagères
Synonymes :
- béguin (familier)
- toquade (familier)
Personne avec qui on flirte
Synonymes :
- ami
- béguin (familier)
- chéri (familier)

flirt
n. m.
d1./d Rapprochement passager. Un flirt entre deux partis politiques.
d2./d Jeu amoureux, échange de baisers, de caresses plus ou moins libres.
d3./d Personne avec qui l'on flirte. Elle nous a présenté son dernier flirt.

⇒FLIRT, subst. masc.
A.— Relations affectives entre personnes de sexe opposé, dénuées de sentiment profond et pouvant servir, mais pas nécessairement, de prélude à l'amour ou aux relations sexuelles. Avoir un flirt; être en flirt avec qqn. Faire la cour sans but précis. Il existe aussi (...) la petite guerre entre les deux sexes, celle où tout n'est que jeu et que simulacre. Cette petite guerre s'appelle le Flirt (BOURGET, Physiol., am. mod., 1890, p. 127). On lui faisait beaucoup la cour, sans qu'elle y prît plaisir. Elle n'avait pas le goût du flirt et n'aimait pas les déclarations (FRANCE, Vie littér., 1892, p. 269). V. courtoisie ex. 2.
P. méton. Personne avec laquelle on flirte. Il [Sturel] vit s'avancer son ancien flirt avec la simplicité brillante d'une jeune fille plutôt que dans l'éclat d'une mondaine (BARRÈS, Appel soldat, 1900, p. 144).
En emploi adj. (attribut ou appos.). Je ne crois pourtant pas qu'elle vous plairait. Elle n'est pas flirt du tout. Vous devez aimer les jeunes filles flirt, vous (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 888) :
1. Il [le mot flirt] désigne : la chose d'abord, et votre maîtresse vous dit : « Le flirt m'amuse »; — l'habitude ensuite : « Je suis un peu flirt »; dit-elle encore; — enfin le monsieur ou la dame avec laquelle se pratique cette habitude : « Un tel (...) c'est mon flirt » ...
BOURGET, Physiol., am. mod., 1890 p. 130.
B.— Au fig. Flirt avec. Avant cette journée décisive, déjà la grâce m'avait visité. J'avais déjà entrevu mon Dieu intérieur (...). Ces flirts avec le divin me ternissaient le siècle, sans qu'ils modifiassent sérieusement mon ignominie (BARRÈS, Homme libre, 1889, p. 19) :
2. ... qu'il y ait un dessous de cartes ou que je crée ce dessous, je suis de toute façon un absolu et l'incendie des mots est un événement absolu. De là le flirt des surréalistes avec le bolchevisme : ils y voyaient l'effort de l'homme pour forger absolument son destin.
SARTRE, Sit. I, 1947, p. 210.
REM. 1. Fleuretage, subst. masc. Ils l'épousaient dans le moment, Après un discret fleuretage (PONCHON, Muse cabaret, 1920, p. 4). Il s'amorçait là des fleuretages qu'on poursuivrait le soir, au château, entre les danses et les caroles (DRUON, Lis et lion, 1960, p. 252). 2. Flirtage, subst. masc., vx. C'est là qu'aboutit l'émancipation de la femme. J'ai vu des commencements de mœurs pareilles en Amérique et en Angleterre. En Amérique, nous avons le flirtage, les femmes à diplômes et membres de sociétés philanthropiques (TAINE, Notes Paris, 1867, p. 215). 3. Flirtation, subst. fém., vx. À Fontainebleau, M. de R. a été obligé de coucher avec sa femme, châtiment bien mérité par toutes ses flirtations (MÉRIMÉE, Corresp. gén., 1837, t. 2, p. 119). Cette coquetterie impudique et féroce qui porte bien son nom dur et américain, flirtation (PÉLADAN, Vice supr., 1884, p. 235).
Prononc. et Orth. :[]. MART. Comment prononce 1913 et BARBEAU-RODHE 1930 tolèrent []. Ds Ac. 1932, avec la précision ,,on prononce fleurt``. Étymol. et Hist. 1. 1879 « manège de coquetterie » (Parlement, p. 1, col. 4 ds BONN.); 2. 1884 « personne avec qui l'on flirte » (P. BOURGET, Pastels, Mme Bressuire, ibid.). 1 déverbal de flirter (en ce sens on a employé antérieurement flirtation, 1833 et flirtage, 1855, v. BONN.); 2 empr. à l'angl. flirt « personne avec qui l'on flirte » (1re moitié XVIIIe s. ds NED). Fréq. abs. littér. :93. Bbg. BONN. 1920 (et s.v. flirtage, flirtation). — DARM. 1877, p. 255 (s.v. flirtation).

flirt [flœʀt] n. m.
ÉTYM. 1879; au sens B., 1874; angl. flirt, de to flirt. → Flirter.
A
1 Relation amoureuse plus ou moins chaste et généralement dénuée de sentiments profonds, entre personnes de sexe différent. Flirtage, flirtation (vx). || Avoir un flirt, être en flirt avec quelqu'un. || Un flirt léger, poussé. || Un flirt de vacances. || Son engouement ne durera pas, ce n'est qu'un flirt. Amourette, béguin.
1 (…) Stendhal brouille assez souvent les dates dans ses souvenirs, son premier flirt avec la jeune Siennoise remonterait à février 1827 (…)
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 310.
2 (…) un flirt sans conséquence, ça peut avoir sa poésie. On ne se marie évidemment pas avec tous ses flirts. Mais alors on ne laisse pas le cœur donner à fond.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, VII, p. 69.
Le flirt, ce type de relations, le comportement qu'elles impliquent.
2.1 « Santeuil, Santeuil. » C'était Mme Marmet qui venait chercher des renforts de jeunes gens pour le flirt. « Allons, venez faire la cour aux jeunes filles. Je vais vous présenter à Mlle Kossichef ».
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 673.
2 (1916). Fig. Essai de rapprochement (entre deux groupes). || Le flirt de deux partis politiques. || Un flirt avec l'opposition. || Le flirt entre deux entreprises.
B Par métonymie.
1 N. (1874, in Höfler). Personne avec laquelle on flirte. || C'est son dernier flirt. Amoureux (cit. 15), béguin; (anglic.) boy-friend, girl-friend. || Elle a épousé l'un de ses anciens flirts.
3 On y enseigne tout : à coudre, à faire la cuisine, à flirter même. Il y a un cours, dans un collège new-yorkais, sur la façon dont une jeune fille doit s'y prendre pour se faire épouser par son flirt.
Sartre, Situations III, p. 81.
2 Adj. invar. (1888, P. Bourget). Vx. Qui aime flirter. || Elle est très flirt avec les garçons. Coquet, flirteur.
4 Je ne crois pourtant pas qu'elle vous plairait. Elle n'est pas flirt du tout. Vous devez aimer les jeunes filles flirt, vous.
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, éd. Folio, p. 554 (1918).
REM. Même dans les emplois qui ne sont pas signalés comme vieux, le mot a des connotations archaïques et fait songer à la période de l'entre-deux-guerres.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Flirt — [flø:ɐ̯t], der; s, s: a) das Flirten: ein harmloser Flirt. b) kurze, unverbindliche Liebesbeziehung: einen Flirt mit jmdm. haben/anfangen. Syn.: ↑ Abenteuer, ↑ Affäre, ↑ Liaison (bildungsspr. veraltend), ↑ …   Universal-Lexikon

  • flirt — FLIRT, flirturi, s.n. Conversaţie uşoară, cu aluzii de dragoste, între un bărbat şi o femeie. ♦ Legătură de dragoste lipsită de profunzime, nestatornică; aventură sentimentală. ♦ Persoană cu care cineva întreţine o astfel de legătură. – Din fr.… …   Dicționar Român

  • flirt — (v.) 1550s, originally to turn up one s nose, sneer at, then to rap or flick, as with the fingers (1560s). The noun is first attested 1540s, from the verb, with the meaning stroke of wit. It s possible that the original word was imitative, along… …   Etymology dictionary

  • flirt — flirt·able; flirt·er; flirt·i·gig; flirt·ing·ly; flirt·ish; flirt; …   English syllables

  • flirt´er — flirt «flurt», verb, noun. –v.i. 1. to play at making love; make love without meaning it: »Every man likes to flirt with a pretty girl, and every pretty girl likes to be flirted with (George Eliot). 2. Figurative. to trifle; toy: »He flirted with …   Useful english dictionary

  • flirt — s.m.inv. ES ingl. {{wmetafile0}} 1. relazione sentimentale superficiale e di breve durata: avere un flirt con qcn., è stato solo un flirt Sinonimi: avventura, avventuretta. 2. estens., la persona con cui si ha una relazione di tale genere: l ho… …   Dizionario italiano

  • Flirt — Flirt, n. 1. A sudden jerk; a quick throw or cast; a darting motion; hence, a jeer. [1913 Webster] Several little flirts and vibrations. Addison. [1913 Webster] With many a flirt and flutter. E. A. Poe. [1913 Webster] 2. [Cf. LG. flirtje, G.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Flirt — Flirt, v. t. [imp. & p. p. {Flirted}; p. pr. & vb. n. {Flirting}.] [Cf. AS. fleard trifle, folly, fleardian to trifle.] 1. To throw with a jerk or quick effort; to fling suddenly; as, they flirt water in each other s faces; he flirted a glove, or …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Flirt — Flirt, v. i. 1. To run and dart about; to act with giddiness, or from a desire to attract notice; especially, to play the coquette; to play at courtship; to coquet; as, they flirt with the young men. [1913 Webster] 2. To utter contemptuous… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Flirt — [fløːɐ̯t] der; s, s; 1 das Flirten <ein harmloser, unverbindlicher Flirt> 2 eine kurze, oberflächliche erotische Beziehung ≈ Liebelei <mit jemandem einen Flirt anfangen, haben> …   Langenscheidt Großwörterbuch Deutsch als Fremdsprache


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.